Revenir en haut
  Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Patient n°1725 : Akito Narimiya.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 24
Date d'inscription : 29/11/2012

Un peu plus ~
Age: 35
Pathologie:
Poste: psychiatre
MessageSujet: Patient n°1725 : Akito Narimiya. Mer 17 Avr - 14:22

Aujourd'hui était un bon jour. Oui, Saito s'était levé de bonne humeur, pour une fois. Il avait prit son café et consulté son agenda. Aujourd'hui il voyait un nouveau patient...enfin patiente plutôt. Un cas intéressant visiblement cette jeune femme avait pour pathologie un dédoublement de la personnalité et se prenait pour un garçon. En premier lieu, Hideki devrait déterminer d'où cela venait et ensuite...ensuite il pourrait pousser tranquillement. Son sourire habituel quand il faisait ses plans apparût sur ses lèvres.

Il sortit de sa chambre en vérifiant qu'il avait tout. Surtout son calepin, très important. il souriait toujours en se dirigeant vers son cabinet. Le rendez-vous était fixé à 10h. Il regarda sa montre et il était 09h45. il aurait le temps de ranger un peu son bureau avant l'arrivée de la patiente. Tandis qu'il rangeait son bureau, son sourire ne le quittait pas, au contraire. Il s'agrandissait presque. Il pensait à sa future patiente, commet allait-elle réagir aux questions ? Est-ce qu'elle parlerait, elle ? Ou pas ? Il se demandait, des tas de questions se promenaient dans sa tête. Il était comme un gamin qui se préparait à faire une super sortie. Pour Saito, tous nouveau patient était un challenge, et il ne comptait pas le rater.

Il termina de ranger un minimum et se posa sur son fauteuil. Il croisa les mains en posant ses coudes sur le bureau et attendit. Les minutes étaient longues....Il attendait le "toc toc" salvateur...

_________________


DC de Taro Kondo...ou Killer Panda as you want...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 13/04/2013
Localisation : Quelque part dans l'institut, peut-être...

Un peu plus ~
Age: 19 ans
Pathologie: Dédoublement de la personnalité (se prend pour un homme)
Poste:
MessageSujet: Re: Patient n°1725 : Akito Narimiya. Mer 17 Avr - 15:28


Neuf heures et demis, Akito finissait d'ajuster l'Obi de son kimono sous les yeux impatients d'une infirmière censée l'amener chez le psychologue de l'asile pour sa première séance avec celui-ci... Hideki Saito qu'il s'appelait à parement... La jeune femme sentait ses mains trembloter en nouant l'épais tissu sa ceinture autour de son habit et sa respiration s’accélérer au même rythme que le temps avant sa séance ne s'écoulait...
Un homme, ce psy était un homme ! Ils savaient pourtant bien que la jeune femme avait du mal à se retrouver entourer d'hommes alors en tête à tête avec l'un d'eux... Déglutissant elle finissait tant bien que mal de s'habiller, rejetant l'une de ses mèches en arrière tout en priant intérieurement qu'elle ne fasse pas de crise devant lui...
Des psychiatres, elle en avait vus quelques-uns avant son internement définitif oui, mais seulement des filles, encore trop fragile pour ne serait-ce que croiser le regard d'un garçon... Et même lors de ses rendez-vous sa peur avait pris de telle proportion qu'elle avait réussie à rentrer en crise avec l'une d'elles...
Bien que depuis qu'elle avait été interné elle n'ait pas encore eu de réel crises (en même temps elle faisait tout pour éviter d'être seule avec des hommes et essayait des exercices de respiration lorsqu'elle sentait la panique la gagner) elle savait qu'il suffisait d'un rien pour qu'« Il » ne revienne et ne prenne possession de son corps... « Il » était peut-être plus elle qu'elle-même, « Il » décidait de sa vie là où elle n'avait été que le pantin de ses parents...

Suivant docilement l'infirmière le long des couloirs insipides de l'institut, faisant claquer ses Geta sur le bois du parquet, elle essayait tant bien que mal de calmer la peur qui lui serrait la gorge, serrant ses mains contre sa poitrine si plate qu'elle aurait tant de fois aimé ne pas avoir du tout...
On y était, elles se trouvaient devant la salle qu'elle devina être celle du psy et Akito déglutît, regardant l'autre femme toquer à la porte et entrer.

« Je vous amène votre patiente Saito-san. »


S'inclinant légèrement vers l'homme d'âge moyen face à elle la jeune folle le salua à son tour, agrippant la tenue de fonction de l'infirmière afin de l'empêcher de partir loin d'elle, ne voulant pas être seule avec cet homme à l'air pourtant plutôt sympathique (quoi que gris, mais vu où il travaillait...).

« Bon... Bonjour monsieur. »


Elle baissait piteusement la tête, n'osant s'asseoir sur le fauteuil prévu à cet effet, attendant que la femme qui l'avait amené ne l’asseye de force avant de murmurer quelque chose au docteur (sûrement que sa patiente était un peu timide) et sortir sans plus de cérémonie.
Regardant toujours ses pieds cachés par son kimono la jeune femme n'osa pas relever la tête tout de suite, essayant de calmer sa respiration avant que le point de non-retour ne vienne... Elle sentait qu'« Il » était là, tout près à sortir au moindre faux mouvement de la part du médecin, tapis dans l'ombre de l'inconscient de la jeune patiente aux cheveux ébène.


_________________
~♠️~~♠️~
« Lorsqu'on est mort, on ne sait pas qu'on est mort, c'est pour les autres que c'est difficile !
Quand on est con c'est pareil »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 24
Date d'inscription : 29/11/2012

Un peu plus ~
Age: 35
Pathologie:
Poste: psychiatre
MessageSujet: Re: Patient n°1725 : Akito Narimiya. Ven 19 Avr - 9:59

Quand enfin quelqu'un toqua à sa porte il sourit et leur dit d'entrer. Il vit une infirmière qui accompagnait la patiente. L'infirmière posa la patiente sur la chaise plus qu'autre chose car la jeune fille ne semblait pas motivée à s'asseoir. Puis la soignante vint lui murmurer un truc à l'oreille. Les messes basses devant un patient étaient mal venues mais il ne releva pas ce détail. Il hocha la tête et elle partit. Il regarda alors sa patiente. Sa tenue, son air, son visage et surtout ses yeux. Il y voyait de l'angoisse, du stress et de la peur. Mais il se demandait si elle avait peur de lui ou d'autre chose. quand il avait lu le dossier de cette patiente, le trouble dont elle souffrait lui avait semblé intéressant mais l'origine du trouble beaucoup moins. Banale agression d'un paternel un peu tactile....Classique.

Il avait à peine entendu la voix de la jeune fille. Elle avait l'air très anxieuse. Il décida de démarrer doucement, de ne pas la brusquer. il avait tout son temps. Et bien que la personne semblait intéressante, le traumatisme lui, intéressait moyennement Saito.


"Bonjour, je suis le docteur Hideki Saito. Vous pouvez m'appeler Docteur ou Saito san ou un peu comme vous voulez en fait, je ne suis pas vraiment à cheval sur les protocoles. Alors je vois que vous vous appelez Akito. C'est un prénom charmant. Ecoutez, je vois bien que vous êtes nerveuse alors on va faire une chose : je vais reculer mon fauteuil aussi loin de vous que possible pour que vous compreniez que je ne suis pas là pour vous faire du mal. Je veux juste discuter avec vous, tenter de comprendre des choses. Akito, je peux vous appeler Akito j'espère, je vais vous poser juste quelques questions pour commencer..."

Il recula donc son fauteuil jusqu'à toucher le mur derrière lui et s'appuya contre le dossier. Le bureau était maintenant à presque un mètre de lui et par conséquent la jeune fille était limite à deux mètres et des brouettes. il ne risquait pas de lui sauter dessus à cette distance. il la regarda et lui offrit un sourire. Il allait tenter d'entrer en communication avec elle maintenant...qui sait avec de la chance son "il" se montrerait peut-être. Oui car Saito voulait le voir, peut être pas de suite, mais il devait le voir pour comprendre pourquoi il se manifestait.

"Alors tout d'abord, question simple : vous êtes là depuis combien de temps ? Et comment vous sentez-vous ici ?"

Il connaissait les réponses mais il devait la faire parler.


_________________


DC de Taro Kondo...ou Killer Panda as you want...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 13/04/2013
Localisation : Quelque part dans l'institut, peut-être...

Un peu plus ~
Age: 19 ans
Pathologie: Dédoublement de la personnalité (se prend pour un homme)
Poste:
MessageSujet: Re: Patient n°1725 : Akito Narimiya. Ven 19 Avr - 14:49


Akito regardait toujours ses pieds alors que l'infirmière quittait la pièce en fermant la porte, laissant ainsi la jeune femme seule avec un individu de sexe masculin, la peur menaçant d'exploser au moindre faux mouvement de celui-ci... Elle était sur le qui vive, tous ses sens aux aguets afin de sentir le moindre mouvement du médecin sans avoir besoin de regarder celui-ci dans les yeux...

Calmement le psychologue se présenta à la jeune patiente, essayant de la mettre en confiance en s’éloignant le plus possible d'elle afin de lui prouver qu'il ne lui voulait (physiquement aucun mal) et en lui demandant s'il pouvait l’appeler par son prénom.
Mal à l'aise Akito se détendit tout de même imperceptiblement en entendant le bruit de la chaise de bureau s'éloigner d'elle et releva la tête vers l'homme... Celui-ci n'était pas très vieux mais plus tout jeune non plus, il avait à peu près l'âge que son père avait lorsqu'il avait commencé à venir la voir dans sa chambre...
Silencieusement la jeune femme sentait les larmes couler le long de ses yeux et baissa une nouvelle fois la tête piteusement « Ce n'est pas cet homme, ce n'est pas lui, il est là pour m'aider, il est là pour mon bien ! »

« Je... Je suis là depuis... une semaine... Je crois... »

Elle n'était plus sûre, elle avait perdu la notion du temps dans ce lieu où tous les jours se ressemblaient... Encore à l'époque avait-elle un planning de choses à faire, sans compter son emploi du temps scolaire lui permettant de se repérer même lors de ses crises plus ou moins rapprochées, autant aujourd'hui le seul repère chronologique qu'elle avait était le planning de la cantine...

« Je... Je ne me sens pas... à ma place... »

Non, elle n'était pas folle, simplement traumatisée ! Elle n'avait rien à faire là, n'est ce pas ? « Il » n'avait rien à faire là ! « Il » était sain et n'avait peur de rien, « Il » était capable de vivre convenablement si seulement « Il » pouvait ne jamais la quitter !
Relevant la tête elle regarda le médecin droit dans les yeux et cracha.

« Je ne suis pas fou ! C'est vous qui êtes barjos ! Je n'ai rien à faire ici ! »

Jetant un regard mauvais au psy la jeune femme se leva d'un coup et se retourna prête à sortir de la pièce. Personne n'avait à lui donner d'ordre ! Si elle était faible « Il » était fort, si elle courbait l'échine « Il » était maître de sa vie, si elle acceptait son sort « Il » le contestait !
Elle ne voulait pas finir sa vie ici, elle ne voulait pas parler de son passé, elle ne voulait pas que son internement lui rappel la douleur de se faire souiller par son propre géniteur, elle ne voulait pas être entourée par d'autres malades lui faisant perdre chaque jour un peu de son humanité, elle ne voulait pas voir ses autres victimes saines d'esprit comme Antonnel enfermé là car ils étaient incompris ou gênants ! « Il » pouvait l'aider !



_________________
~♠️~~♠️~
« Lorsqu'on est mort, on ne sait pas qu'on est mort, c'est pour les autres que c'est difficile !
Quand on est con c'est pareil »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 24
Date d'inscription : 29/11/2012

Un peu plus ~
Age: 35
Pathologie:
Poste: psychiatre
MessageSujet: Re: Patient n°1725 : Akito Narimiya. Ven 14 Juin - 8:06

Saito la laissait faire. Il regardait, il observait et surtout se délectait. Elle semblait mener un combat intérieur assez intense. Et quand finalement elle lui répondit, ce fût d'une voix hésitante. Elle avait du mal à parler, du moins pas à parler au sens propre, elle avait du mal à s'exprimer car elle était extrêmement tendue. Saito se dit que si ce côté nerveux ne disparaissait pas après quelques séances, il devrait l'envoyer chez un collègue pour lui faire prescrire des sédatifs légers. Puis elle reprit la parole pour lui dire qu'elle ne se sentait pas à sa place. En même temps, le jour où un patient lui dit qu'il se sent bien ici, définitivement on sait que le patient est pas clair...Or ici, la jeune fille réalise parfaitement qu'elle n'est pas à sa place. Saito avait lu le dossier et il se disait la même chose : elle ne semblait pas folle mais traumatisée...Pourtant un petit quelque chose titillait sa curiosité.

Et puis sans prévenir, il apparût. Le fameux "il" du dossier. Ce "il" qui était arrivé suite au traumatisme. Saito se mit à sourire, là ça devenait intéressant. Il allait parler à ce "il", mais il n'en eut pas le temps. La fille se leva et cracha carrément sur son bureau. Saito recula instinctivement alors que le cracha ne dépassait absolument pas son bureau mais Saito avait en horreur les fluides humains, et la salive par-dessus tout. Il allait devoir faire nettoyer ça et vite. La répulsion monta en lui et il se leva à son tour pour s'éloigner du bureau un peu plus et surtout pour être en position d'intervenir au cas où.

La fille voulait partir, enfin le "il" voulait partir apparemment, mais c'était hors de question pas avant d'en savoir plus. Alors il prit la parole :

"Parce que vous croyez vraiment que la porte est ouverte ?" Il eut un petit rire et reprit la parole :

"Sérieusement, je ne sais pas si là je suis en train de parler à Akito ou à "il", et d'ailleurs si je parle à "il" j'aimerais savoir si "il" a un prénom ou pas. Parce qu'honnêtement vous appeler "il" ça me dérange un peu. Vous devriez vous rasseoir et m'écouter. Votre séjour ici dépend de moi. Soyons clair d'entrée de jeu : c'est moi qui peut faire en sorte de vous faire sortir ou pas. Alors je serais vous, je me détendrais et je me poserais sur cette chaise sans trop faire d'histoire, sinon ce sera directement isolement et drogues. J'ai été clair là ?"

Il fixa cette personne énervée, frustrée et surtout effrayée. Il voulait juste en savoir plus sur "il". Saito avait les bras croisés et était appuyé contre le mur au fond du bureau, le cracha l'empêchait de revenir s'asseoir...Et a position debout ne faisait que renforcer la peur de la fille. Il tira son fauteuil, l'éloigna du bureau et s'assit.

"Voilà, perso je m'assois, à votre tour. Je veux discuter avec vous, je veux comprendre, qui est "il" ?"

Il fixait toujours Akito, attendant une réaction...

_________________


DC de Taro Kondo...ou Killer Panda as you want...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Patient n°1725 : Akito Narimiya.

Revenir en haut Aller en bas

Patient n°1725 : Akito Narimiya.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etablissement Hisshi :: Général :: Administration :: Cabinet de Hideki Saito-